Titanic Inquiry Project

Posté par Antoine le 29 mai 2011

Dans la série des projets audacieux, le Titanic Inquiry Project occupe une place de choix. Les deux commissions d’enquête qui se sont tenues  en avril/mai 1912 aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne sont un élément clé pour comprendre les tenants et aboutissants du naufrage. On peut suivre les incohérences et faiblesses des enquêteurs, et surtout lire les témoignages des acteurs de la tragédie, qu’il s’agisse du récit méthodique du sauvetage que fait Arthur Rostron ou des complaintes déplacées et acides de Mme. Stuart J. White, véritable morceau d’anthologie. En tout plus de 2000 pages de notes étaient restées difficiles d’accès jusqu’au début du nouveau millénaire.

 

Titanic Inquiry Project dans Coup de coeur tip

 

En effet, une équipe d’une douzaine de passionnés américains, britanniques et canadiens se sont attelés à la lourde tâche de transcrire méthodiquement et fidèlement tous les témoignages et l’intégralité des notes prises durant les semaines d’enquête. Le résultat peut-être consulté en ligne audience par audience, ou être téléchargé sous forme de fichier texte (plus de 1000 pages par enquête, mais elles peuvent-être téléchargées par morceaux).

Bien entendu, le texte est en anglais, mais pour une pièce si importante de l’histoire du Titanic, cela vaut le coup de s’initier à la langue. On ne peut pas, à mon humble avis, se considérer comme véritable passionné si l’on ne cherche pas, un jour où l’autre, à se plonger dans ces textes à la fois passionnants et historiquement essentiels.

 

Les plus

  • Deux textes fondateurs de l’histoire du Titanic, essentiels pour remonter à la source
  • Une navigation aisée sur le site
  • La possibilité de télécharger les enquêtes pour les lire comme on le souhaite

Les moins

  • Très long et dense
  • En anglais, jamais traduit jusqu’à présent. Compréhensible cependant, avec un bon dictionnaire pour les plus récalcitrants

Publié dans Coup de coeur, In english please !, Sites | 1 Commentaire »

Le Site du Titanic

Posté par Antoine le 29 mai 2011

S’il ne devait rester qu’un site francophone sur le Titanic, ce serait celui-ci : Le Site du Titanic. Créé en 1998 par Alain Dufief, le site est rapidement devenu la référence incontournable sur le sujet, et a également bien pris en volume. Il traite de tous les aspects de la vie du navire : techniques, historiques, sociaux, mais aussi des films, de l’épave et des explorations… Plus de 150 pages web ont en tout été créées, avec un niveau de détail impressionnant dans l’information.

 

Le Site du Titanic dans Coup de coeur sdt

 

Lorsque j’ai découvert ce site pour la première fois, le 14 avril (ça ne s’invente pas) 2000, il était déjà dense et regorgeait d’infos. Avec les années, de nombreuses autres pages se sont ajoutées et mises à jour dans un véritable travail de titan. Il est d’ailleurs dommage que les mises à jour se soient faites plus rares ces dernières années, et toutes sont guettées avec impatience par les amateurs du navire. L’auteur a par ailleurs gagné ses lettres de noblesse en devenant récemment le co-auteur du très bon ouvrage Les Français du Titanic dont une critique suivra prochainement.

Quelques petits détails peuvent toutefois être reprochés à ce site par ailleurs excellent, en premier lieu desquels vient son problème de compatibilité avec Firefox : pour un geek comme moi, devoir repasser sous Internet Explorer relève de l’hérésie. Petit souci cumulé (ou peut-être dû) à la musique diffusée sur le site, ce qui est assez gênant quand, comme moi, on navigue avec un playlist. Sur le fond, on peut également reprocher un manque de grosses biographies des personnages importants comme Ismay, Andrews ou les officiers. La page consacrée au commandant Smith montre pourtant que l’auteur est capable de rédiger des biographies de très haute tenue. Pour cet aspect, qui est le seul gros manque du site, on conseillera la visite d’Encyclopedia Titanica (malgré une ergonomie douteuse et un traitement de l’information inégal) ou, pour être chauvin, du portail du Titanic sur Wikipédia. Pour tous les autres aspects, le Site du Titanic peut-être consulté sans crainte : la réponse à vos questions s’y trouve certainement.
Le Site du Titanic est consultable à cette adresse : http://titanic.pagesperso-orange.fr/

Points forts

 

  • Très agréable à lire, bien écrit, aéré et illustré
  • De nombreux aspects, notamment techniques et sur la vie à bord, sont traités de façon très rigoureuse de façon thématique, détaillée et exhaustive
  • Le site a l’avantage d’être en français, ce qui est rare sur ce sujet

Points faibles

 

  • Peu d’articles biographiques détaillés
  • L’ergonomie pourtant très bonne est en partie gâchée par les problèmes de compatibilité avec Firefox est par la musique : pour une bonne visite, il vaut mieux revenir sous IE (et se flageller 100 fois pour la peine)

Publié dans Coup de coeur, Sites | 2 Commentaires »

Le Titanic ne répond plus

Posté par Antoine le 29 mai 2011

Parmi les livres sur le Titanic, il en est un seul que je pouvais décemment choisir en premier : Le Titanic ne répond plus. L’honnêteté m’oblige à dire que je suis ami avec son auteur, Gérard Piouffre, mais cela n’entachera pas mon objectivité : j’avais apprécié le livre avant de le connaître.

Couverture

Le Titanic ne répond plus s’inscrit dans la collection des éditions Larousse « L’Histoire comme un roman » et prend le parti de raconter la naissance, la (courte) carrière et le naufrage du Titanic sous forme de roman. Le style est ainsi particulièrement agréable et le livre se lit facilement. Les amateurs d’ouvrages historiques pourront cependant craindre que cette facilité d’accès se fasse aux dépends de la rigueur et des apports du livre. Il n’en est heureusement rien.

Le récit commence par une ellipse à bord du Californian, le navire par la suite accusé d’être resté sur les lieux sans porter secours au Titanic. On y voit justement l’équipage assister au drame qui se joue sans vraiment le comprendre : dès le début, le ton de l’ouvrage est posé puisque les dialogues ne nuisent pas à la précision, et le travail de recherche sur les législations maritimes et règles concernant les signaux de détresse apparaît très clairement.

Après cette parenthèse, le livre reprend chronologiquement la vie du Titanic, du projet au mythe perpétué sur internet. C’est là qu’arrive la deuxième surprise. Là où beaucoup d’ouvrages (pour ne pas dire tous) se concentrent sur le naufrage et à moindre mesure la traversée, Gérard Piouffre prend les choses à contre-courant et se concentre sur la construction (allant jusqu’à décrire les conditions de vie des ouvriers des chantiers), la réaction de la presse recevant la nouvelle du naufrage, les enjeux et le déroulement des commissions d’enquête, et finalement l’héritage du navire, sur papier, à l’écran et sur le web.

Finalement, la partie la moins densément traitée est paradoxalement le naufrage, mais ce n’est pas un problème, dans la mesure où les moindres anecdotes sur le sujet ont déjà été publiées et republiées. Les faits sont par ailleurs présentés de façon assez objective, ce qui ne gâche rien. Le Titanic ne répond plus est devenu un des ouvrages francophones de référence sur le sujet. C’est pour moi un précieux outil de travail lorsque je rédige mes articles wikipédiens, mais son accessibilité fait également que je le conseillerais à quiconque veut découvrir le sujet.

Gérard Piouffre, Le Titanic ne répond plus, 2009, Larousse, ISBN 978-2-03-584196-4

Les plus

  • La forme « roman » rend la lecture particulièrement fluide et facile.
  • Tout en restant facilement abordable, le livre n’hésite pas à être précis.
  • Des points rarement développés le sont ici, comme la construction et l’après naufrage.
  • Un travail de recherche rigoureux pour contextualiser le naufrage.

Les moins

  • Le lecteur qui s’attend à une description précise du naufrage et des anecdotes qui l’entourent restera sur sa faim, le chapitre sur le sujet étant des plus concis. À ce sujet, un ouvrage comme La Nuit du Titanic de Walter Lord sera plus utile.
  • On regrette presque que l’ouvrage soit destiné au grand public, tant les aspects « inédits » (en français) auraient pu être beaucoup plus longuement évoqués.

 

Publié dans Coup de coeur, Livre spécialisé, Roman | 3 Commentaires »

123
 

Renaissance et Unification |
Sciences |
collège Adberrahim Bouabid ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DogPeople
| Géotechnique
| Le Scientifique